Démo : Aquarelle Van Gogh sur papier Montval

Bonjour à tous !

Le week-end dernier, j’ai enfin pu reprendre mes outils et dessiner quelque chose (ça fait du bien !). Depuis longtemps, je voulais me réessayer à l’aquarelle puisque c’est une technique que j’ai rarement l’habitude d’utiliser. Je préfère généralement les marqueurs à alcool pour mes colorisations, tout simplement parce que je connais mieux ce matériel et surtout les types de papiers qui permettent les meilleurs rendus.

Ainsi, j’ai ressorti mon petit set d’aquarelle Van Gogh et j’ai choisi de partager avec vous mon premier essai sur le papier aquarelle Montval (Canson) dont on m’a dit beaucoup de bien.

Matériel utilisé :

Vous lirez souvent qu’il est conseillé de préparer son papier aquarelle à l’avance en le mouillant et l’étirant afin qu’il ne gondole pas lors de l’application des couleurs et que celles-ci soit réparties de façon plus homogène.

En grande pressée que je suis, vous verrez que j’y suis allée « sans filet » en omettant volontairement cette étape. La qualité du papier était au rendez-vous puisque la feuille a très bien supporté les coups de pinceau et que le rendu final (bien qu’il puisse être amélioré) est tout à fait correct. Les couleurs n’ont pas traversé le papier non plus.

Ici, j’ai choisi le format 18x25cm.

10685571_734047639978130_8365792440234052259_nJ’ai d’abord réalisé un crayonné sur le papier. Le grain est fin mais quand même assez présent pour qu’un coup de revers sur le papier étale le carbone. Ce n’est pas très problématique puisque le papier tolère bien les coups de gomme.

1462866_734060106643550_6454742961746725773_nJ’ai utilisé 3 couleurs pour l’encrage :

  • Le gris chaud pour les contours « peau », visage, lèvres, oreilles, cou etc…
  • Le gris froid pour les cheveux et les vêtements.
  • Le bleu pour les yeux et pour renfoncer les lignes que je voulais faire ressortir.

Une fois le crayonné gommé et la feuille bien propre, j’ai pu commencer les choses sérieuses.

10410433_734071976642363_174740516810291832_nPour l’application des couleurs, je n’ai utilisé qu’un seul pinceau. Il s’agit d’un pinceau rond équipé d’un réservoir d’eau. En appuyant sur le corps souple, on libère le liquide afin de diluer les couleurs.

Les 12 couleurs du set aquarelle de base chez Van Gogh permettent de faire des mélanges tout à fait corrects. Les couleurs sont faciles à utiliser et la prise en main est rapide même quand on a pas l’habitude de ce genre de technique.

J’ai construit mes couleurs sur la palette petit à petit et je les ai ajoutées sur la feuille jusqu’à obtenir les effets désirés. Je n’ai pas superposé trop de couches car je cherchais à créer un effet de légèreté au niveau des cheveux. (Pensez Daenerys dans « Game of Thrones »)

10357585_734072033309024_4475800399503580528_n1554398_734072006642360_6768722714834091108_n

Une fois les bases posées, je suis venue rajouter des détails à l’aide de crayons aquarellables. L’avantage c’est qu’en cas d’erreur, un peu d’eau suffit à diluer ou effacer les couleurs là où les frottements d’une gomme risquerait d’abîmer les couleurs déjà en place.

J’ai retracé les contours de la chevelure et ceux des yeux pour les faire ressortir.

10392420_734081836641377_3867428253085805700_n Arrivée à l’étape de la chemise, afin de ne pas trop diluer les couleurs que je voulais un peu plus foncées, j’ai tout simplement vidé le réservoir du pinceau et je m’en suis servie comme d’un pinceau classique. Les derniers détails de la chemise à carreaux ont été rajoutés à la fin à l’aide du crayon Ergosoft noir bien taillé.

Et voilà le résultat…

Image-000 (3)Verdict : Le papier Montval est vraiment très agréable à utiliser. En faisant varier les temps de séchage, on peut réaliser des mélanges de couleurs directement sur la feuille ou à l’inverse des aplats de couleur bien démarqués.

Pour aller plus loin, j’ai testé la compatibilité du papier avec l’encrage à la plume G. DSC_1609

Même si j’ai tendance à ne jamais trop appuyer, je n’ai pas rencontré de souci particulier avec cette technique. Le papier ne s’abîme pas et ne laisse pas de dépôt sur la plume pouvant causer des pâtés d’encre indésirables.
Avec une encre résistante à l’eau, il est tout à fait possible de réaliser de belles illustrations à la plume sur ce papier.

Si vous avez déjà essayé ces outils, n’hésitez pas à laisser vos impressions à la suite de l’article. Sinon, quel papier aquarelle est le meilleur selon vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *