Copie-moi un mouton…

ou dessine-moi un Petit Prince…

1546270_477245705717964_587311058_n

Que ce soit pour apprendre à parler, à écrire, à chanter ou en ce qui nous concerne, à dessiner, une des façons les plus efficaces pour commencer est de copier.

Instinctivement, un bébé va répéter ce qu’il entend et baragouiner ses premiers mots. De la même façon, quand on commence à dessiner, reproduire des dessins de niveaux plus ou moins avancés va permettre de comprendre comment sont faits ces dessins et ainsi pouvoir en créer de nouveaux.

Qui plus est, le dessin est une représentation visuelle d’éléments présents dans la réalité, une reproduction, donc quelque part une copie. Il s’agit d’un exercice simple qui peut se décomposer en plusieurs variantes selon les niveaux et les besoins.

Exercice : La Copie

Choisissez vos références en fonction de ce que vous envisagez de dessiner, de vos goûts et de votre style. Si vous ne savez pas encore quels sont ces goûts, faites plusieurs essais !

Remarque : Il m’arrive parfois de parcourir le net sur les réseaux sociaux et d’y voir les créations d’autres artistes. Il y a parfois des créations qui sont tellement expressives, ou des sujets tellement vivants qu’on a qu’une seule envie, c’est de se les approprier en les redessinant.

Outils nécessaires :

  • Des références à copier (des photos, des peintures, des illustrations, des planches…)
  • Le matériel de votre choix (digital ou tradi)

Cet exercice s’adresse autant aux débutants qu’aux dessinateurs avancés.

Pour les débutants, l’exercice va servir à comprendre comment sont construits les éléments, à reproduire les codes de la composition et à les assimiler pour les reproduire instinctivement plus tard.

Pour les plus avancés, il s’agira de mettre l’accent sur des sujets précis ou de travailler sur les détails de ce qu’on sait déjà faire. (Par exemple avec les exercices des 30 jours pour… ou Créer ses propres références)

Contraintes :

  • Choisissez des références adaptées à votre niveau
  • Choisissez des références variées (personnages, décors, formes et styles)
  • Répétez l’exercice régulièrement

Ce que vous apporte l’exercice :

  • Vous étoffez votre bibliothèque de références
  • Vous mettez l’accent sur un sujet en particulier
  • Vous faites travailler votre sens de l’observation

Pour aller plus loin : Plusieurs mangakas, dont Yuu Watase, racontent avoir copié à leur débuts des pages et des pages de mangas issues des magazines de prépublications (comme Shonen Jump au Japon).

Ainsi, ce qui s’applique au dessin, s’applique aussi à la narration et la construction de planches.

Astuce : Un challenge intéressant serait de se donner un temps imparti pour copier un certain nombre de planches dans la composition des cases et le scénario en remplaçant les personnages de l’original par ses propres personnages et y apporter ainsi sa touche personnelle. Je vous prépare ce challenge pour le début du mois de mai !

Attention : Ne pas confondre l’exercice de copie et le plagiat.

La copie est une forme de recherche ou une étude ayant pour but de vous faire progresser. Le plagiat, c’est lorsque vous copiez, décalquez, reprenez le dessin d’un autre artiste et que vous le faites passer pour votre.

Si vous êtes amenés à montrer vos travaux de copie, citez vos sources ou montrez les originaux. Vous pouvez même contacter l’auteur du dessin si vous en avez la possibilité pour lui dire à quel point son œuvre vous a inspiré et lui montrer le résultat. Peut-être pourra-t-il vous dire ce qui va ou ne va pas.

Où trouver des références à copier ?

Je vous invite à lire ou relire cet article complet sur l’acquisition et la collection d’images de référence.

Voici quelques exemples :

ami_kawashima-beach-bikini-sky-swimsuit-toradora-wallpaperami_kawashima___toradora_by_akije_hirodi-d77y0dw

Original par Yasu (Toradora!) – Copie par Akije Hirodi

1546270_477245705717964_587311058_n

Original par Ninig’s – Copie par Eyrann

w1509 PICT0498

Original par Claude Monet – Copie par Kuru

Les copies ne seront jamais parfaites ni exactes et c’est tant mieux. C’est ce qui ouvre la porte sur l’imagination et vous donne la possibilité de rajouter votre touche personnelle. Commencez par essayer d’être le plus fidèle au modèle possible puis petit à petit, forcez vous à changer certaines caractéristiques (la technique de dessin, un élément du dessin, les couleurs etc).

C’est à partir de là que vous pourrez construire votre style et lâcher vos modèles pour dessiner vos propres chefs d’œuvres qui deviendront des modèles pour d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *