Collectionner les inspirations

Nous avons vu dans un précédent billet comment les images, les photos, les blogs collectionnés au fur et à mesure pouvaient aider à vaincre le manque d’inspiration.

Aujourd’hui, je vous propose d’approfondir ce sujet et de vous lancer dans la constitution d’une ou plusieurs collections d’inspirations. Celles-ci peuvent être sous forme d’images, de dessins, de planches de BD, de photos, de citations, de « memes » , etc.

inspirations

Les images virtuelles

Si vous lisez ce blog, vous avez très probablement à votre disposition un ordinateur et une connexion internet. Il ne faut rien de plus pour collectionner les images virtuelles.

Où trouver des inspirations ?

Où stocker ses inspirations ?

  • Dans des dossiers sur votre ordinateur
  • Sur un blog ou serveur dédié
  • Les deux !

Astuce : Si vous hébergez vos références sur un blog, vous pouvez non seulement les partager avec d’autres, y accéder quand vous n’êtes pas chez vous et surtout éviter de les perdre en cas de grosse panne d’ordinateur.

Ce genre de collection est plus appropriée pour ceux qui dessinent sur ordinateur.

Les références sur papier

Certains artistes préfèrent travailler avec toutes leurs sensations en ayant par exemple leurs inspirations dans les mains. Tout ce que vous avez accumulé plus haut peut être réutilisé sur papier, il suffit d’avoir une imprimante.

Le fait d’accumuler et de faire des collages dans un cahier par exemple est une activité créative en soi. Vous faites une sorte de scrapbooking sans le savoir.

Où trouver des inspirations ?

  •  Journaux & Magazines
  • Artbooks
  • Catalogues de Mode, Pubs
  • Bandes dessinées, Mangas
  • Manuels (livres de cuisine, de bricolage, jardinage… )

Où stocker ses inspirations ?

  • Triées dans un classeur
  • Collées dans un cahier en formant un scrapbook
  • En vrac dans une pochette
  • Recyclées en papier peint sur un mur

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAAnecdote : Quand j’étais au lycée et à mes débuts en temps que dessinatrice, j’étais abonnée à des magasines comme Animeland et Coyote. Mon petit plaisir était de découper des images qui me plaisaient, que je me sentais capable de refaire ou que j’avais envie de refaire, et de les coller dans un petit cahier d’école. J’ai rempli 2 cahiers de 200 pages comme ça, en découpages et collages. Mon agenda était aussi truffé d’inspirations et le simple fait de feuilleter ces pages me donnait la pêche pour dessiner de nouvelles choses. Les résultats n’étaient pas concluants au début, mais avec le recul, je suis convaincue que faire ça m’a aidé.

Il est plus facile et moins risqué d’avoir un cahier à coté de ses pots de peinture qu’un ordinateur.

Vos propres inspirations

En étudiant et dessinant vous-même vos références et inspirations, vous augmentez votre collection en mettant l’accent sur des sujets précis.

En ce moment, vous pouvez participer au Challenge 30 jours pour dessiner des Mains et augmenter vos références tout en vous entrainant sur ce sujet.

Si vous ne vous sentez pas prêts pour dessiner vos propres références, prenez des photos ! Les appareils photo de nos jours sont le plus souvent numériques. Ils vous permettent de réaliser des photos que vous pouvez ensuite utiliser soit directement sur votre ordinateur, soit en les faisant développer dans des magasins spécialisés.

Attention : Si vous sortez prendre des photos de personnes ou de lieux en dehors de chez vous, vos amis ou votre famille, pensez à demander l’autorisation à la personne ou au responsable du lieu en question.

Organiser sa collection

 « Organiser, ce n’est pas mettre de l’ordre. C’est donner de la vie. »  Jean-René Fourtou

Un artiste a généralement l’esprit libre et fouillis. Je suis la première à ne pas ranger mes affaires… cependant je remarque que plus je suis organisée, mieux je me sens et meilleur est mon travail.  Vous n’êtes pas obligés de suivre mes conseils à la lettre, mais essayez une méthode une fois pour voir et … vous m’en direz des nouvelles. ;)

Exemples de classements

  • Par artiste
  • Par thème (mains, décors urbains, animaux…)
  • Par époque (antique, classique, moderne, contemporain…)
  • Par type d’inspiration (dessins, photos, citations…)
  • Par ambiance (enfantin, noir, romantique…)
  • Par couleur

Conclusion

Il m’arrive pas moments, comme ça peut vous arriver aussi, d’avoir le moral dans les chaussettes. Quand ça se produit, je vais sur mon « Blog à idées », je navigue et je rajoute des dessins, des citations, des photos humoristiques et tout ce qui peut me faire oublier momentanément mes petits tracas du jour. En plus d’être une source d’inspiration pour titiller ma créativité, j’ai découvert que cette activité de collectionner des inspirations pouvait avoir un effet anti-stress.

Pour terminer, et je le dirai souvent, je vous recommande de tenter toutes les méthodes décrites ci-dessus au moins une fois et de continuer dans la méthode qui vous convient le mieux.

Vous ne ferez jamais que du digital ou que du traditionnel dans votre carrière. Et si vous êtes convaincu que l’un vaut mieux que l’autre, je vous invite à reconsidérer et à vous dire que les deux sont essentiels pour faire de vous un bon artiste. Plus vous saurez faire de choses, mieux vous serez placés pour réussir parce que vous pourrez répondre à toutes sortes de demandes.

La dispute entre techniques traditionnelles et digitales pourrait faire l’objet d’un article à part entière et je m’y attarderai plus tard.

En attendant, partagez vos inspirations dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *