La FIMO et son utilisation

Bien le bonjour tout le monde ! Aujourd’hui nous allons voir ce qu’est la pâte Fimo. Qu’est-ce que la Fimo ? À quoi ça sert ? Comment on s’en sert ? Où on en trouve ? Vous allez voir que c’est une matière très polyvalente qui sert à beaucoup de choses et qui fait le plaisir de tous les amateurs de loisirs créatifs et de décoration. Chez Manga Ink on adore ça !

 

 

 

 

De la pâte Fimo, c’est quoi ?

 

Tout d’abord, il faut savoir que « Fimo » est un terme générique, un peu comme un stylo « Bic ». La Fimo est en fait une pâte de polymères modelable à volonté. Bien que ça ressemble à de la pâte à modeler classique, la Fimo est faite pour être cuite et durcie. Elle existe dans une grande variété de couleurs qui peuvent être mélangées pour obtenir de nouvelles teintes (un peu comme de la peinture).

Généralement elle se présente en pains de 56g ou 350g. Les pains de 56g sont découpés en 8 portions égales tandis que les pains de 350g en 4 portions seulement.

Il existe différents type de Fimo :

-La « Classic » : la plus connue, elle est disponible dans un large choix de couleurs différentes.
-La « Soft » : est plus tendre et plus facile à travailler que la Classic et dispose d’un choix de couleurs aussi large.
-La « Effect » : qui propose une variété de teintes spéciales comme « Or métallique » ou «Luminescent ». On peut aussi trouver de la Fimo transparente ou pailletée.
-La « Puppen » : est dédiée à la création de figurines
Il existe aussi trouver de la Fimo liquide, et de la pâte Mix Quick. Il est à noter que toutes les pâtes sont miscibles entre elles.

 

A quoi ça sert ?

 

Une belle gothique en Fimo

On peut se servir de la Fimo pour créer des bijoux de toutes sortes : colliers, bagues, boucles d’oreilles, boucles de ceintures etc… bien sûr elle est utilisée conjointement avec des attaches et autres clous à œil.

On peut s’en servir pour faire des figurines, statuettes et modèles réduits. Cela nécessite de l’expérience et des notions de sculpture mais c’est à portée de tout le monde avec un peu d’entrainement. Cette utilisation nécessite aussi d’autres outils tel que : du papier alu, du fil de fer, un socle etc…

On peut aussi s’en servir pour décorer divers objets (attentions ceux-ci doivent pouvoir aller au four sans dommages).

Il n’y a pas vraiment de limites à ce qu’on peut faire avec de la pâte Fimo, c’est à vous de voir, surfez sur le net pour vous inspirer des créations d’autres artistes.

 

Et comment ça marche ?

 

La manière d’utiliser la Fimo dépend essentiellement de ce que vous voulez en faire. Il extiste cependant plusieurs outils qui sont dédiés à son utilisation.

Les rouleaux et la machine à pâte : Ces deux outils ont pour but de préparer la Fimo en « feuilles » lisses. L’avantage de la machine est qu’elle permet de régler l’épaisseur de la plaque (entre 0.2mm et 2mm). Nettoyer régulièrement vos outils sinon la pâte risque d’accrocher.

La seringue à pâte : elle permet de faire des serpentins de pâte. Elle dispose d’embouts interchangeables qui permettent de donner à la Fimo des formes variées.

La règle à proportions : disposant de plusieurs gabarits, elle permet la réalisation de pièces d’égales proportions.

Pour donner de la texture à votre Fimo il existe des plaques de textures. L’incrustation se fait par simple pression sur la pâte ramollie.

On peut ensuite utiliser tout un éventail d’outils plus « classiques » comme des spatules et des outils de modelages, des aiguilles, des cutters et des emporte-pièces. Votre plan de travail doit être lisse et rigide. N’importe quoi peut vous servir de plan SAUF les supports en PVC et en polystyrène (car la Fimo a tendance à s’y accrocher).

 

 

Divers outils de modelage

 

Bien qu’il n’y ait pas de manière précise d’utiliser la Fimo, certaines étapes restent communes à toutes œuvres :

La préparation : Il faut toujours bien préparer sa pâte avant utilisation pour éviter qu’elle ne s’effrite lors du modelage ! Il faut pétrir la pâte avec la paume de la main ou entre vos doigts afin de la ramollir (attention : plus le morceau est gros plus cette étape est difficile).

La « Soft » est plus rapide et facile à assouplir mais est aussi plus fragile et ne conviens pas toujours aux pièces fines.
La « Classic » est plus longue à assouplir mais est plus solide une fois cuite.

La cuisson : Une fois votre création terminée, il est temps de la cuire. ATTENTION à ne pas dépasser les 110°C et à respecter les temps de cuisson. La Fimo ne se dilate pas et ne rétrécit pas à la cuisson. Vous pouvez rajouter d’autres éléments en pâte fraiche sur une œuvre cuite SEULEMENT si vous ne l’avez pas peinte ou vernie.
Astuce : Nous vous proposons des thermomètres pour four (si vous n’avez pas thermomètre précis sur votre four).

La conservation : La pâte Fimo se conserve de nombreuses années dans de bonnes conditions de stockage. La meilleure méthode consiste à emballer les pains dans du film alimentaire et de les conserver dans une boîte à température ambiante et à l’abri de la chaleur.

Exemples de mélanges de couleurs

Voici une petite mise en garde sur l’utilisation de la Fimo :

  • La pâte Fimo est toxique (car elle contient du PVC) et ne convient pas pour des objets à usage alimentaire.
  • Pas de manipulation par des enfants susceptibles d’en ingérer.
  • Utilisez des récipients et ustensiles dédiés.
  •   Lavez-vous les mains avec soins après chaque utilisation.
  • Utilisez un four dédié (ou alors nettoyez bien votre four après utilisation).
  • Faites cuire la pâte dans un local aéré.
  • Aérez le four après utilisation (assez longtemps quand même).
  • Respectez les consignes d’utilisations données par le fabricant.

 

Et enfin une petite vidéo de démonstration : )

Où en trouver ? 

 

 

Chez Manga Ink bien sûr ! Nous vous proposons un large choix de coloris, mais trêve de bavardage allez donc voir tout ça par vous même !

 

 

par ici !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *