Fiche Artiste Manga Ink n°6 : Mÿmÿ

Bonjour à tous !

Comme vous le savez peut-être, Mÿmÿ est arrivée première lors de notre concours 30 jours pour Sourire en Septembre dernier.

1175545_644693552221960_345192199_n
Un des nombreux portraits réalisés pendant le concours.

Il fallait dessiner des sourires tous les jours pendant 30 jours. Elle a choisi de réaliser des portraits aux crayons à partir de photos d’amis et de fans facebook. Pendant tout le mois, ses dessins ont été très constants, elle a publié quelque chose tous les jours et parfois plusieurs dessins par jour. Elle a fait preuve de beaucoup de gentillesse et surtout d’un très bon esprit, humble, fair-play et bienveillante vis à vis de ses concurrents. Une fois le concours fini, elle a continué son projet et réalisé des portraits en plus pour ses fans.

Voici la présentation de cette artiste…

532401_524571000900883_140332687_n

Mÿmÿ, quel est ton parcours ? As-tu été dans une école spécialisée, suivi une formation ou es-tu une artiste autodidacte ?

Majoritairement autodidacte jusqu’à l’âge de 16 ans où j’ai pris des cours d’Art ( Perspective, entrainement d’observation, Nu, Nature Morte, Reproductions ) J’ai arrêté au bout d’un an car c’était surtout la création qui m’intéressait.,Je voyais les autres personnes dans le cours faire des peintures à l’huile, je mourrai d’envie d’essayer mais j’en étais pas à ce stade. Dans ce type de cours il y’avait plusieurs niveaux, du débutant au confirmé.
J’ai donc continué mon petit bon,homme de chemin jusqu’à tomber sur Esia3D à Lyon. Je me suis bien éclatée en anatomie, cours de nu et chara design, mais le reste de mon cerveau n’a pas suivi pour la 3D et les FX. Je n’étais pas faite pour ça du coup on m’a gentiment congédiée. Dans la panique et pour ne pas rester sans rien l’année qui a suivi, j’ai cherché une école de Bande dessinée/illustration, parce que c’était mon premier amour. Je suis tombée sur CESAN à Paris. J’ai fais mes deux ans là bas et j’ai été validée.

Quels sont tes influences, tes inspirations ?

C’est très diversifié, tout ce que je vois m’inspire quelque part. Mêmes les choses dont je ne suis pas forcément fan, il y’a toujours quelques chose à prendre. ( Bon des fois, on a beau chercher, on se dit non, ça c’est pas pour moi )
Ma plus grosse influence est manga, ça je ne le peux le nier, ça se voit, j’en ai fait pendant toute mon adolescence. Mais j’essaie tout de même d’y apporter autre chose. J’ai pu essayé le cartoon, le comics et Disney. J’étais une grande fan de WITCH plus jeune, et bien que j’en ai rarement dessiné, pas mal de gens me disent que ce que je fais est un mixte Manga/disney. C’est très flatteur !
Aujourd’hui, je retourne vers la BD franco belge qui s’ouvre sur de nouveaux auteurs comme Grelin ou encore AuroreBlackCat dont je suis une grande fan ! Je me tourne vers des illustrateurs confirmés comme Ludovic Jacqz et Benjamin Lacombe, ou encore Barbucci/Canepa. J’aime aussi énormément le travail de Nephyla et Orpheelin qui sont très connues sur la toile. Et bien entendu Café Salé qui est un bon endroit pour découvrir des gens talentueux pour s’inspirer !

546980_558621060829210_1791148789_nY a-t-il un dessin ou un projet en particulier qui a été décisif dans ton parcours ? Si oui, raconte nous les circonstances.

Je n’ai pas vraiment de dessin ou de projet qui ont été décisifs pour le moment étant donné que je commence tout juste ma carrière de Freelance. Peut être d’ici quelques mois sait-on jamais, mais j’ai tout de même deux ou trois expériences à vous faire partager.

La première, j’étais encore au lycée et une amie avait été contacté par le directeur d’un petit théâtre dans notre ville. Il souhaitait faire l’historique de son théâtre sous forme de bande dessinée et avait fait appel à nous car pour lui les professionnels trop cher. Naïves et pleine d’enthousiasme, nous avons accepté et formé un trio pour gérer ce projet. Grandes folles que nous étions, on s’est lancé sur des planches A3 couleur car le délai de 10 mois nous paraissait loin. Et en fait, avec les cours et la préparation des premières épreuves du BAC, c’est passé très rapidement. D’autant que le monsieur était très pointilleux et j’ai du speeder comme une dingue pour rendre à la date convenue car je m’occupais des retakes. Il y’a eu prise de bec au sein de cette histoire car nous étions mineurs, aucun contrat n’avait été signé et comme tout travail mérite salaire , ça a largement bataillé pour qu’on soit payé. Bref, ce fut une expérience !

Un des projets sur lesquels je me suis bien éclaté et que je remontrerai avec grand plaisir ( malgré l’amateurisme de la chose ) c’est une bande dessinée pour notre TPE. En pleine effervescence manga, ma pote Sow et moi avions décidé de monter un dossier  » l’Otakisme pour les Nuls « . En gros parler des fan de mangas en france et au Japon, l’origine du mot, leur façon d’être, les dérives etc. On avait fait une présentation des auteurs et des héros, la BD, des bonus gags, un glossaire, une mini bible des manga à lire et connaitre, et une page remerciement ( avec des énormes conneries mouhaha ! ) On avait d’ailleurs eu la note maximale, les profs avait été bien emballés ! Bon par contre, on s’est rétamé à l’oral, les questions posées par les examinateurs nous avait semblé totalement à côté de la plaque.
Je pense que ça pourrait être très sympa à refaire maintenant, bien qu’il faudrait qu’on l’actualise un petit peu vu que les mentalités ont évolué.

As-tu eu « du mal » avec certaines choses au début (mains, décors …) et comment es-tu arrivé à surmonter ces difficultés ? (histoire de donner de l’espoir à tes lecteurs :p)

J’ai eu pendant longtemps des soucis avec l’apprentissage de la perspective. C’est très con, certes. Même en école d’art, mon cerveau ne voulait strictement rien comprendre. Â côté des autres, j’avais l’impression d’être débile, ce qui m’a énormément frustrée. Plusieurs fois, j’ai fais des crises de nerfs par colère et par détresse. En plus de tout ça, je suis quelqu’un qui se met énormément la pression, alors ça n’a pas aidé.
Ça va un peu mieux aujourd’hui car j’ai enfin eu le déclic’ et j’ai trouvé une façon de bosser qui me permet de mettre en place des pers’ pas trop dégueu. Je me suis mis un coup de pied aux fesses et j’apprend maintenant à aimer donner de la vie dans du décor. J’entends et je vois pas mal d’artistes se plaindre de dessiner des mains et des pieds alors que de mon côté c’est ce que je dessine quand je m’ennuie et que j’ai pas d’idée en particulier. À mes débuts, je m’amusais à faire des pages de mains, je cherchais des poses que j’aimais ou qui m’intéressait dans des mangas et c’était parti.

8700_605909999433649_1277907410_nAs-tu déjà eu envie d’abandonner le dessin ? Pourquoi ? Et si oui, qu’est-ce qui t’as fait changer d’avis ?

Abandonner non, ça m’a jamais traversé l’esprit, je suis plutôt têtue. Par contre, j’ai déjà eu une grosse remise en question. Après ma première année post-BAC où j’ai appris à vraiment dessiner bah… je me suis perdue en cours de route. Je dessinais mais de façon mécanique, y’avait plus aucune émotion ressentie que ce soit positif ou négatif. C’était devenu le grand vide. Je voyais bien qu’en me forçant, ça ne faisait pas revenir l’envie du coup je me suis laisser souffler et trois mois ont passé sans que je dessine. J’ai du m’y remettre avec la rentrée en formation. Cette école a été ma béquille artistique, par le travail donné, par les profs, par mes potes de classe, par tous ceux qui m’ont entouré à cette période. J’ai pu reprendre confiance en moi, et maintenant même si il y’a toujours des hauts et des bas, je me dis que ça vaut le coup que je m’accroche et que je me batte pour ce que j’aime et ce que je suis.

As-tu des projets artistiques en vue ?

Avoir dans travail dans l’édition jeunesse est déjà un gros projet je pense.  C’est celui qui a toute mon attention pour le moment. Du coup je regarde à la loupe les éditeurs et je compte participer au Salon Jeunesse de Montreuil.
Sinon j’ai un projet personnel sur lequel je bosse depuis 2006. J’en avais fait un skyblog à l’époque, que j’ai fermé. Le projet a énormément évolué et tout a été repris à zéro. Il me reste encore des choses à peaufiner avant de me lancer dans l’aventure. Je voudrais un truc en béton pour éviter de partir dans tous les sens. Et j’aimerai changer le titre pour quelque chose de plus parlant que celui que j’ai en ce moment.

Plutôt ordi ou tradi ?582459_534387259919257_1644802361_n

Les deux ! Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Sur l’un on ne se pète pas les yeux, sur le second on a le CTRL+Z.

Ça dépend de mon humeur en général.

Quels sont tes outils de prédilection pour le dessin ?

Le grand classique : crayon de papier et feuille imprimante. J’aime beaucoup le Pentel brush aussi.

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’une plume, c’est l’équivalent du pinceau à eau mais avec de l’encre.

As-tu des conseils à donner à des débutants qui voudraient se lancer ?

Soyez ouvert à tout, ne vous fermez pas dans un style prédéfini.

N’hésitez pas à tester des outils avec lesquels vous n’êtes pas forcément à l’aise. Oser retenter l’expérience même des mois après, des fois il y’a un déclic. Relativisez vos échecs. On en a tous et on en grandit plus fort. Ça fait mal sur le coup mais ensuite on se dit qu’on es content d’être passé au dessus.
Oser aborder des artistes lors de conventions ou même sur le net, ça peut faire de jolies rencontres.

Et surtout soyez patients.

Où peut-on te trouver sur le net ?

Sur Facebook, Blogspot ou encore Deviantart =)

FACEBOOK : http://www.facebook.com/mymy.zone.

DEVIANTART : mymyartzone.deviantart.com

BLOGSPOT : mymyartzone.blogspot.com

546980_558621060829210_1791148789_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *