Fiche Artiste Manga Ink n°7 : Akije Hirodi

Bonjour à tous ! Voici la présentation d’Akije Hirodi, nouveau chroniqueur invité, que vous avez eu l’occasion de lire avec l’article sur les Light Novels.

Vous avez de quoi le retrouver sur le net à la fin de l’article. Je vous laisse avec lui. ;)

-Kuru

Quel est ton parcours ?

Mon parcours est plutôt classique, j’ai fait un bac S pour par la suite faire une licence en lettres modernes et enchaîner avec un master édition (si tout ce passe bien ^^’). En ce qui concerne le dessin, j’ai toujours dessiné par moi-même, simplement en faisant comme je le désirais et je compte continuer ainsi, donc pas de cours ou d’écoles d’arts en perspective. Je souhaite pouvoir être libre de dessiner ce que j’ai envie, quand je le désire et où je le veux.

J’ai toujours dessiné des petits dessins par-ci par-là, mais je n’ai réellement commencé le dessin qu’à l’âge de 17ans (il y a donc 3ans). Étant un grand fan de mangas et de la culture otaku, je n’ai pas hésité une seconde pour trouver mon style, le chemin était déjà tracé.

Au départ, j’ai commencé par recopier des dessins que je trouvais intéressants par-ci par-là, le tout en me basant sur la façon de dessiner de certains mangakas et artistes que j’adorais. Après cette étape, j’ai commencé à dessiner des personnages existants, mais sans modèle tout en affinant ma façon de dessiner et en y ajoutant d’autres éléments qu’utilisent les pro (par exemple en utilisant de l’encre de chine). Et enfin, aujourd’hui je dessine mes propres personnages tout en continuant de faire des fan-arts de mes personnages favoris, le tout en continuant d’affiner mon trait et d’essayer d’avoir mon propre style de dessin.

Shikishi de Kongou - Kantai Collection
Shikishi de Kongou – Kantai Collection

Quelles sont tes influences et tes inspirations ?

J’ai plusieurs sources d’inspiration et influences. En ce qui concerne les dessinateurs et illustrateurs, mes modèles sont des artistes tels que Takeshi Obata (Death Note, Bakuman…), Seo Kouji (Suzuka, Kimi no Iru Machi…), Redjuice (Guilty Crown, Beatless…), Akihisa Ikeda (Rosario + Vampire) ou encore Shinobu Ohtaka (Magi). Ce sont des artistes très talentueux, et ce sont ceux qui m’ont le plus inspirés et influencés et qui m’ont transmis cette passion du dessin.

En ce qui concerne les mangas, Bakuman est celui m’ayant fait commencer le dessin et celui m’ayant donné envie de vivre de cette passion. Les mangas Shonen sont ceux qui m’influencent le plus en terme de dessin et de style graphique, ainsi que quelques Seinen comme par exemple King’s Game.

Ensuite, ce qui me donne le plus d’inspiration c’est en majorité la musique. J’écoute énormément de musiques issues d’animes et cela me donne énormément d’idées de dessins et d’histoires. Le piano, le violon, la harpe et la guitare sont aussi des instruments qui m’aident beaucoup à me concentrer et à trouver de nouvelles idées.

Et bien sûr la vie en elle-même m’inspire beaucoup. Certaines choses que je vois ou que je vis vont me donner des idées d’histoires et/ou de dessins par la suite.

Harpiste

Y a-t-il un dessin ou un projet en particulier qui a été décisif dans ton parcours ? Si oui, raconte nous les circonstances.

Oui, après avoir découvert les animes et les mangas j’en suis tombé tout simplement amoureux. J’ai plongé dans cette passion le jour où j’ai vu mon tout premier anime : Toradora! Je pense que cet anime fut l’un des deux éléments déclencheur de ce qui m’a donné envie de dessiner.

Le deuxième élément fut la découverte du manga et de l’anime Bakuman. Après avoir lu et vu cette œuvre, j’ai tout simplement eu envie de faire la même chose que les deux protagonistes de Bakuman. Aujourd’hui mon point de vue a un peu changé, mais je souhaite toujours pouvoir vivre de cette passion qu’est le dessin.

As-tu eu « du mal » avec certaines choses au début (mains, décors …) et comment es-tu arrivé à surmonter ces difficultés ?

J’avoue que cela n’a pas toujours été facile (et ça ne l’est toujours pas x). Pour ce qui est des visages ou des corps en général, je n’ai jamais eu de réelles grosses difficultés. Cependant, pour les mains, les décors, les ombres, les reflets et jeux de lumières, les plis sur les vêtements… j’ai eu du mal à assimiler les choses au départ, mais aujourd’hui ça va beaucoup mieux. Je me suis amélioré en ne dessinant que ces éléments, par exemple pour les yeux j’ai tout simplement fait des dizaines et des dizaines de formes et colo différentes sur tout un tas de feuilles et cela pour tous les éléments que je n’arrivais pas à bien dessiner.

Aujourd’hui j’ai encore pas mal de chemin à faire en ce qui concerne les décors, le placement des cases et des bulles sur une planche et sur l’utilisation des trames et j’en passe. Mais, je compte faire comme précédemment pour y arriver =p. Plus vous travaillerez ce que vous n’arrivez pas et plus vous obtiendrez des résultats, même si cela peut vous énerver, lorsque vous réussissez quelque chose qui vous a pris tellement de temps à maîtriser, vous êtes tout simplement heureux et fier de vous =p.

Dessin d'un nouveau personnage "Elrydith" avec des trames traditionnelles
Dessin d’un nouveau personnage « Elrydith » avec des trames traditionnelles

As-tu déjà eu envie d’abandonner le dessin ? Pourquoi ? Et si oui, qu’est-ce qui t’as fait changer d’avis ?

Oui et non. Lorsque j’ai quelque chose en tête et que je n’arrive pas à le retranscrire sur une feuille, j’ai tout simplement envie d’arrêter car cela m’énerve et m’ennuie. Après je pense que c’est assez normal et cette envie d’arrêter est présente qu’à cet instant, une fois que je suis de nouveau calme tout va très bien et l’envie de dessiner revient rapidement (et par la suite j’arrive à faire ce que j’avais en tête ^^).

Parfois je m’accorde aussi des pauses, ne plus dessiner pendant une semaine par exemple, pour éviter de me lasser ou tout simplement pour retrouver l’inspiration car, dessiner avec le syndrome de la page blanche c’est comme vouloir faire un gâteau au chocolat sans chocolat… (vous pouvez essayer, c’est très difficile x).

Et si jamais j’ai une réelle envie d’arrêter le dessin (ce qui ne s’est jamais produit), j’ai toujours des personnes qui sont présentes pour me soutenir et me redonner envie de dessiner. Je pense que la plus grande force d’un dessinateur n’est pas d’être heureux en faisant ce qu’il fait, c’est surtout d’être heureux en faisant quelque chose que les gens apprécient, donc merci à ces personnes =).

Essai d'une colo d'un nouveau personnage "Ayane Kitahara"
Essai d’une colo d’un nouveau personnage « Ayane Kitahara »

As-tu des projets artistiques en vue ?

J’ai énormément de projets artistiques en vue, que ce soit en dessin comme en écriture. Je vais reprendre un projet de light novel (Romance, School-life, Tranche de vie) que j’avais abandonné et le recommencer à zéro pour le rendre plus intéressant et plus agréable que la première version. Je vais aussi débuter un second light novel (Action, Science-fiction, Fantastique) en parallèle et je publierai très certainement le tout sur internet pour commencer.

Je n’ai pas de projet de manga (en terme de dessin) tout simplement car je n’ai pas les capacités et la confiance pour m’y lancer, et surtout car je suis plutôt light novel que manga ^^. En plus de ça j’ai une dizaine de scénario complet pour de futurs projets qui peuvent être décliné aussi bien en manga, en light novel qu’en roman.

Et enfin, j’ai un petit projet un peu fou à l’heure actuelle mais que je ne cesse de peaufiner et d’améliorer au fil du temps. C’est un projet de film d’animation, mais bon, pour le moment c’est plutôt un rêve qu’un projet, je verrais par la suite x).

A girl with a tattoo
Création d’un nouveau personnage pour le plaisir

Plutôt ordi ou tradi ?

Tradi à 200%. Je ne fais que ça et je n’aime faire que ça. J’éprouve beaucoup plus de plaisir à dessiner sur une feuille avec des outils traditionnels plutôt que de tout faire sur une tablette ou autre. Cependant, j’adore les œuvres faites sur ordi ou tablette, je trouve que certains artistes font un travail incroyable et admirable mais, je n’aime tout simplement pas le faire moi-même, je préfère regarder le travail des autres x).

KaenQuels sont tes outils de prédilection pour le dessin ?

Les outils classiques pour un dessinateur traditionnel : Criterium/crayon à papier, plusieurs sortes de papier et plusieurs format (A3, A4, B3 en passant par le Shikishi…), Gommes blanches classiques et gommes « mie de pain », des stylos à encre « Micron » de diverses tailles, un porte-plume et quelques plumes (G-pen pour la plus utilisée), quelques pinceaux, de l’encre de chine bien évidemment, des crayons de couleurs basiques, des feutres Copic et Promarker, un scanner format A4 et enfin des trames (traditionnelles et numériques).

Sans oublier un bon casque audio pour écouter sa musique tout en dessinant =p.
As-tu des conseils aux nouveaux qui veulent se lancer ?

Non, pas envie !! =x

Je ne suis pas très bon pour donner des conseils, donc je vais reprendre ce que Bakuman m’a appris.

On devient un bon dessinateur à force de travailler. Bien que le chemin soit plutôt long et épineux, le travail a toujours été et sera toujours le meilleur moyen de progresser et d’apprendre. Il faut donc persister et continuer d’avancer.

Le deuxième conseil est de ne jamais perdre espoir et de toujours croire en vous. Dites-vous que vous êtes le meilleur, faite tout pour le prouver et si jamais vous n’arrivez pas à penser ainsi, alors faites tout pour surpasser les personnes que vous pensez plus talentueuses que vous.

Un bon dessinateur doit être travailleur, fonceur, croire en lui et en ses rêves.

Bien sûr cela n’est que mon avis et il doit être différent de celui d’autres personnes, cependant, si vous faites quelque chose avec votre cœur et avec passion le tout en vous faisant plaisir, alors vous êtes sur la bonne voie. Ne perdez jamais espoir et foncez !!
SephiliaOù peut-on te trouver sur le net ?

Un peu partout =x

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *