Manga Farming : la page verte

Salutations !

J’ai découvert il y a peu de temps de cela l’œuvre d’un artiste Japonais : Koshi Kawachi. Il a trouvé un excellent moyen de recycler les mangas en les transformant en véritables œuvres d’art vivantes. Mr Kawashi fait pousser des plantes entre les pages des livres ! Une technique à la portée de tous qui embellira vos intérieurs d’une façon plus que créative. Découvrez donc le Manga Farming !

 

 

Parlons un peu de cet artiste. Koshi Kawachi est né à Gifu au Japon en 1973. Diplômé de l’université d’art de Nagoya dans le domaine du design expérimental il travaille actuellement à Tokyo. Il s’expose à travers tout le Japon, il a d’ailleurs participé au « JAPAN MEDHIA ART FESTIVAL » à Kyoto en 2011.

C’est en 2010 que le Japon découvre pour la première fois la technique du « Manga Farming » à l’occasion d’une installation artistique dans un grand magasin de Matsuzakaya à Nagoya. Cette technique pour le moins insolite n’en est pas moins très accessible et peu couteuse.

 

 

Voici donc comment cultiver vos propres mangas et vous allez voir c’est très simple. Tout ce qu’il vous faut c’est : Un (ou plusieurs) mangas à couvertures souples, une bonne longueur de ficelle, une poignée de graines et de l’eau.

L’artiste recommande cependant d’utiliser des graines de radis car elles s’adaptent plus facilement à ce milieu de croissance peu ordinaire.

[box type= »download » style= »rounded » icon= »none »]

La première étape consiste à imbiber votre livre en le plongeant dans l’eau.

Mettez votre livre debout et glissez ensuite quelques graines entres les pages.

Entourez votre livre avec de la ficelle afin qu’il ne s’affaisse pas et le tour est joué !

N’oubliez pas de disposer une petite coupelle sous votre manga afin de recueillir l’excédent d’eau qui pourrait filtrer.

Le radis ne demande pas beaucoup d’entretien : un arrosage régulier et un coin ensoleillé suffiront à le rendre heureux.

[/box]

Si vous voulez que vos pousses soient bien droites, vous pouvez vous servir de tuteurs qui guiderons vos pousses vers le haut. Attachez délicatement la tige le long d’un support vertical rigide, au fur et à mesure de la croissance de la plante, n’hésitez pas à rajouter d’autres attaches.

 

 

J’avoue que ce genre d’art ne me laisse pas indifférent car j’adore la nature et les plantes. Personnellement je vois dans cette technique une métaphore du cycle naturel et de la renaissance : Le papier, fabriqué à partir d’arbres, donnant naissance à un autre cycle végétal. Je trouve qu’il se dégage du Manga Farming une douce poésie et un délicat contraste entre l’artificiel et le naturel.

 

 

Bref, je suis tombé amoureux de cette technique à l’esthétique particulière et au symbolisme touchant. Bien sûr, cette technique peut s’appliquer à d’autres supports que le manga. Il suffit que le livre ait une couverture souple et qu’il soit suffisamment épais. Je pense aussi qu’il faut éviter les pages en papier recyclés ou en papier glacé, elles ne doivent pas apporter les nutriments nécessaires à la pousse (ok, le radis est une plante solide mais tout de même).

A partir de là, rien ne vous empêche d’expérimenter à votre guise différents livres et graines différentes :) .

Bon moi je vous laisse, je vais me trouver des graines de radis ! Et n’oubliez pas d’aller voir le site de l’artiste !

 

 

 

 

A la prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *