Seiyū !


Raté, ce n’est toujours pas une expression japonaise étrange huhu.
Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les animes japonais avaient des voix si réussies ? Tout simplement parce que «doubleur » ou plutôt Seiyū c’est toute une vocation au Japon. En effet ceux qui arrivent à percer dans ce métier sont considérés comme des stars là-bas ! Mais devenir Seiyū est un long parcours semé d’embuches.

à qui appartiennent ces voix ?

 

Bien qu’il y ait beaucoup d’écoles pour devenir doubleur, très peu d’élus trouvent du travail « à temps plein » et encore moins du travail tout court. Il existe en effet 130 écoles de ce type au Japon, chaque préfectures (ou circonscription) japonaise en possède au moins une.

Bien sûr on n’y apprend pas qu’à moduler sa voix, le programme est bien plus vaste : thêatre, expression corporelle et j’en passe… Avez-vous remarqué qu’on sent bien l’intonation des personnages et leurs émotions ? C’est normal car les doubleurs s’investissent vraiment dans les rôles qu’ils incarnent !

Même s’il est vrai que les seiyūs rêvent principalement de travailler pour les animes japonais, leur performances ne se limitent pas qu’à ça. Beaucoup de ces acteurs font aussi des doublages japonais pour toutes les émissions/films/documentaires qui viennent de l’étranger. Ils peuvent aussi travailler pour les jeux vidéo, la radio ou encore se lancer dans la chanson ou dans une carrière d’acteur.

Beaucoup de seiyūs sont obligés de trouver des petits boulots en attendant de faire vraiment sensation (sauf cas exceptionnels). Quand je dis petits boulots, je ne mâche pas mes mots. On les retrouve en tant qu’annonceurs dans les supermarchés, dans les bulletins d’informations routières et ferroviaires ou encore « homme sandwich » dans la rue pour attirer des clients.

Voici les doubleurs de One Piece en pleine séance d’enregistrement :

Bref, les seiyūs qui réussissent sont très reconnus au Japon, ils ont beaucoup de charisme et sont vraiment adulés par les foules. Car au final, ce sont eux qui donnent une âme aux personnages les plus connus et pour cause !

Ce sont des professionnels qui s’investissent beaucoup dans leur travail. Ils n’hésitent pas à lire l’œuvre originale afin de bien comprendre le personnage et sa psychologie. Derrière chaque personnage doublé il y a énormément de travail préliminaire et de réflexion.

De plus, beaucoup d’animes disposent de produits dérivés. Dans ces produits on retrouve bien souvent des OST, des CD Drama ou bien encore des Character Songs. Que ce soit dialogues inédits ou chansons propres aux personnages, ce sont toujours les seiyūs originaux qui s’en occupent. Les seiyūs, véhiculent un peu l’image de marque de la série.

Même si cela est très flatteur, c’est aussi source de discrimination : les acteurs doivent être beaux et dynamiques, en tout cas assez pour « faire bien » à la télévision, aux interviews et aux concerts. Ainsi un jeune doubleur n’est pas choisis que pour son talent mais aussi pour son physique…
Voici un petit reportage en français sur le métier de doubleur au Japon :

Devenir seiyū, ce n’est pas de la tarte, et le rester non plus. Ce genre de carrière est assez éphémère pour certains, le but est d’accumuler assez de notoriété pour pouvoir «rebondir » sur un autre métier comme chanteur, acteur ou présentateur.

Il faut cependant admettre que depuis quelques années certaines séries deviennent très populaires et durent de plus en plus longtemps (Naruto, One Piece, Bleach…). Il va de soi que les doubleurs attachés à ses personnages-la ont encore de beaux jours devant eux !

Parfois, on peut avoir quelques surprises concernant les acteurs derrière nos personnages favoris. Vous seriez surpris de voir le nombre de femmes qui incarnent des personnages masculins à l’écran. Voici d’ailleurs les seiyūs qui donnent leurs voix aux personnages que vous avez pu voir plus haut :

 

Saki Fujita AKA Hatsune Miku

Morita Masakazu AKA Barnaby Brooks Jr.(Bunny)

Mayumi Tanaka AKA Monkey D Luffy

 

Neeko AKA Reborn

 

Nana Mizuki AKA Hinata

 

Kazuya Nakai AKA Roronoa Zoro

 

Il arrive souvent qu’un même seiyū incarne plusieurs personnages. Parfois dans la même série, parfois non : Par exemple Mayumi Tanaka (Luffy ici) a aussi fait les voix de : Krilin (DBZ), Pazuu (Le Chateau dans le Ciel) ou encore Enma/Koenma (Yu Yu Akusho). Bien entendu, plus le personnage est important dans la série, plus l’acteur en retirera de la notoriété.

Masako Nozawa est ainsi connue pour avoir incarnée beaucoup de personnages de Dragon Ball tel que : Son Goku, Son Gohan, Son Goten, Gotrenks, Vegeta et Bardock. Oui je sais…ça m’a surpris aussi…

Son Goku !

En conclusion, le métier de doubleur est vraiment pris au sérieux au Japon (beaucoup plus qu’en France en tout cas). De nombreux magazines leurs sont consacrés, de grandes corporations « brassent » les voix et cherchent sans cessent de nouveaux talents comme nos maisons de disques. Depuis 5 ans le Japon organise les « Seiyū Awards » qui ressemblent beaucoup aux oscars de Cannes version voix.

En gros, devenir seiyū au Japon c’est aussi facile que de devenir un acteur célèbre en France (ou ailleurs) surtout que le marché est plus que saturé…

 

Seiyu Awards 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *