15 idées pour être plus visible sur les réseaux sociaux

1380119147_facebook_64x83 1380119170_twitter_64x83 1380119153_devArt_64x83 1380119155_instagram_64x83 1380119200_googleplus_64x83 1380119160_pinterest_64x83 1380119149_youtube_64x83

 

La semaine dernière, Wacom America organisait en partenariat avec Deviantart ( Shyree Merick, Dan Leville), Renée Busse et Alan Shapiro un hangout sur Google+ afin de discuter du sujet suivant : comment être un artiste plus visible sur les réseaux sociaux.

J’ai pris quelques notes, rajouté mon grain de sel et mon expérience personnelle pour vous faire un récapitulatif des points essentiels à retenir et à appliquer pour augmenter sa visibilité sur les réseaux sociaux.

1. Être son propre agent

Réussir sur internet et même ailleurs ne dépend pas que de vos compétences artistiques. Vous devez apprendre à vous mettre sur le marché et à vous montrer.

Aujourd’hui, la méthode la plus rapide et la moins onéreuse pour se faire connaitre reste sur Internet. On peut partager et échanger avec n’importe qui, n’importe où et il existe des canaux pour vous aider à cibler vos recherches pour trouver les personnes susceptibles d’aimer votre travail.

Les réseaux sociaux sont les plateformes les plus dynamiques et les plus interactives. Il existe de nombreuses plateformes pour se montrer. C’est à vous de trouver celle qui correspond le mieux à votre personnalité et à votre démarche.

Mais si vous voulez vous montrer… il faut se jeter à l’eau.

2. Se positionner sur au moins 3 réseaux différents

Soyez présents !

Si vous cherchez des contacts professionnels, essayez LinkedIn qui est plutôt orienté vers les rencontres pro.

Si vous cherchez à rentrer en contact avec le grand public, essayez Facebook ( pour une approche générale) ou Twitter (pour une approche plus personnelle).

Si vous souhaitez partager du contenu, choisissez DeviantArt, Pinterest, Instagram, Google+, Youtube ou encore Tumblr.

Trouvez les réseaux qui s’adaptent le mieux à votre situation et qui vous permettent de mettre en valeur votre contenu de la façon dont vous avez envie de le partager.

3. Rester cohérent

Si vous ouvrez des comptes sur plusieurs plateformes, restez cohérents. Créez une image de marque et faites en sorte qu’on puisse vous reconnaitre tout de suite.

Par exemple : affichez le même avatar, la même phrase d’accroche, le même fond.

Envoyez vos fans d’une plateforme à l’autre.

4. Parler/ échanger avec son public

Même si vous parlez derrière un pseudo, un nom de scène ou même une enseigne, vous devez rester un être humain.

Vous ne serez jamais rien d’autre qu’un être humain et c’est grâce à ça que vous avez la possibilité d’interagir avec votre public. Vous allez vous en faire des amis, des collègues, des partenaires.

Plus vous aurez de la notoriété, plus vous aurez de personnes avec qui parler.

Évidemment, comme vous n’êtes qu’un humain, certaines personnes ne seront pas toujours d’accord avec votre façon de penser ou votre façon de faire. C’est à vous de toujours prendre sur vous et rester le plus ouvert et diplomate possible. Vous représentez votre marque ou votre nom de scène et ceux-ci doivent rester neutres (sauf si votre objectif est de vous démarquer en ayant une approche décalée comme les Tutos proposés par Canal+ par exemple, mais il faut pouvoir encaisser les critiques qui vont suivre).

De manière générale, ne cherchez pas la bagarre ou comme on le dit souvent sur internet « don’t feed the troll ».

5. Comprendre ce que veut son public

Pourquoi vos fans vous suivent-ils ? Qu’ont-ils envie de voir ? A quel genre de jeu ou d’événement ont-ils envie de participer ? Posez-leur la question !

Même si vous avez de super projets, de super idées, si elles n’intéressent personne… ça ne sert à rien.

6. Évoluer face à la demande

« Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. »

N’ayez pas peur d’admettre que vous vous êtes trompé. Ce n’est pas un signe de faiblesse que d’admettre que vous avez eu tors.
Prenez en compte ce que vous dit votre public pour évoluer et construire quelque chose d’intéressant et dans l’air du temps.

N’ayez pas peur d’expérimenter. Testez quelque chose et si ça ne marche pas, testez autre chose. Vous finirez par trouver votre chemin. L’important, c’est de ne pas se braquer et surtout de ne jamais abandonner.

7. Partager sa bonne humeur

Faites de votre site, de vos pages et profils des endroits agréables autant pour votre public de particuliers que pour les éventuels chasseurs de têtes.

Tout le monde a sa dose quotidienne de problèmes et généralement, on va se changer les idées sur Facebook ou Deviantart. On va retrouver des amis ou des connaissances en ligne pour discuter d’autre choses. On va reluquer les galeries d’artistes qu’on adore et parler avec eux.

Ne faites pas de votre vitrine ou de votre galerie un mur des lamentations.

De la même façon, votre page pro doit rester pro. Pensez qu’un éventuel éditeur ou partenaire va lire ce que vous publiez. Pensez-vous qu’il va risquer de s’engager avec quelqu’un qui se plaint en permanence, qui n’est jamais content ou qui s’arrête dès le moindre petit souci ? C’est plus agréable de travailler avec quelqu’un qui va plutôt avoir tendance à aller chercher des solutions, à apprendre et tirer son épingle des situations gênantes.
Pensez-y…

8. Proposer du contenu viral

Après avoir demandé à votre public ce qu’il aimerait voir et après avoir parcouru le net, analysez les situations, trouvez le contenu qui récolte le maximum de réactions.

Le contenu décalé, le contenu mignon, le contenu intelligent… De manière générale, vous devez proposer du contenu qui va apporter quelque chose à vos lecteurs : des infos, des connaissances, du savoir-faire ou des émotions.

Pourquoi passe-t-on parfois des heures à regarder des vidéos de chatons sur Youtube ? Ça nous fait rire, c’est mignon, c’est agréable, ça nous fait du bien…

C’est ce que vous devez rechercher et expérimenter auprès de vos fans.

9. S’organiser

Avoir des fans, c’est bien. Les garder, c’est mieux.

Vos fans sont, eux aussi, des humains. Ils ont des goûts qui vont évoluer, on l’a déjà vu. Mais de plus en plus, et c’est d’autant plus vrai maintenant dans notre société très consommatrice, votre art se consomme. On apprécie parfois en quelques secondes et on passe à autre chose.

Si vous ne dites rien pendant une période de temps prolongée, vos fans ne vont pas se contenter de ce que vous avez fait l’année dernière. Ils sont à l’affut de l’inédit, du neuf. Ils vont inévitablement aller voir ailleurs et peut-être vont-ils même aller jusqu’à vous reprocher de ne pas être là pour eux.

La réponse, c’est de se fixer un emploi du temps. Si vous êtes très occupé, octroyez vous au moins une fois par semaine un moment de dialogue avec vos fans. Publiez quelque chose.

Définissez combien de temps vous allez passer sur les réseaux et tenez bon le rythme.

10. Utiliser les hashtags

L’avantage des #hashtags c’est qu’ils sont partagés par tous et parfois d’une plateforme à l’autre. Une seule recherche en utilisant les hashtag permettra de trouver plusieurs personnes parlant du même sujet.

Rajouter un hashtag à votre publication permet de rejoindre ce groupe de personnes et augmente la possibilité qu’on vous voit. Certains chasseurs de talents fonctionnent avec ce système alors utilisez-le, ça ne coûte rien de mettre toutes les chances de son coté !

Vous pouvez aussi créer des hashtags spéciaux pour partager un événement ou un projet avec vos fans.

11. Protéger ses œuvres sur les réseaux sociaux

Il a été dit pendant la session avec Wacom que même s’il existait des moyens pour protéger ses œuvres comme les filigranes ou même les encodages, il est impossible de protéger à 100% ses images sur internet.

A ça, j’aimerais rajouter comme note personnelle que vous ne devriez pas avoir peur de ce genre de chose.

Tout d’abord, la communauté est activement dévouée à rechercher et dénoncer les plagieurs. Vos fans font la police pour vous.

Vos plagieurs utiliserons vos dessins de façon ponctuelle mais seront incapables d’aller plus loin. Ceux qui sont capables d’aller plus loin n’ont pas besoin de prendre les dessins des autres… Donc de toute façon, pas de souci, on ne prendra pas votre place et les têtes tomberont forcément à un moment ou à un autre.

Ensuite, vous avez des moyens de prouver que le contenu est bien à vous. Vous avez les fichiers originaux, parfois des sketchs préliminaires, des dessins papiers et surtout, votre style personnel.

Ce qui a été conseillé, c’est bien sûr l’utilisation de filigranes mais en faisant attention que celui-ci ne gêne pas non plus l’appréciation de l’œuvre. Une astuce que je pratique depuis longtemps, c’est d’insérer votre signature dans un des éléments du dessin.

2013-01-30 doodles2 2013-01-30 doodles23

C’est moins agressif comme approche, ça vous protège et ça ne gêne pas votre public qui peut du coup apprécier votre dessin dans son ensemble.

12. Citer les sources de vos publications

Si vous partagez le travail ou parlez d’un artiste que vous aimez, d’un ami ou même de vous, pensez à citer la source de votre contenu. Quand on trouve une œuvre sur internet, on devrait pouvoir remonter à la source pour communiquer avec l’artiste.

Si un chasseur de talent tombait sur un de vos dessins mais qu’il ne puisse pas rentrer en contact avec vous, vous rateriez une sacrée occasion.

Ainsi, montrez l’exemple. Dès que c’est possible, citez vos sources.

A partir du moment où vous vous positionnez sur Internet, vous êtes à la fois créateur de contenu ET consommateur. Les premiers fans avec qui vous échangez, ce sont souvent les gens comme vous, les artistes qui comme vous veulent se mettre en avant, les amis, les collègues.
Ainsi, vous devez faire pour eux ce que vous aimeriez qu’on fasse pour vous.

Rayez tout de suite de votre pensée tout esprit de compétition. Il y a de la place pour tout le monde sur Internet. Vous ne lisez pas qu’un seul auteur, vous n’aimez pas qu’un seul artiste, vous ne suivez pas qu’une seule page fan…

Si, parce qu’il n’y a qu’une seule place en haut du podium actuellement, ce n’est pas vous aujourd’hui, ce sera vous demain.

13. Utiliser les publicités payantes

Il existe des options payantes sur certaines plateformes qui permettent de mettre en avant le contenu d’une page ou le lien d’un site par exemple.

Si votre objectif est de dessiner en temps qu’amateur, pour le plaisir, je vous déconseille ce service.
Si votre objectif est de lancer un produit ou un livre, si votre projet BD est lancé et que vous voulez en faire la promotion avec un budget pub pré-établi, ces fonctionnalités peuvent être très intéressantes pour vous.

14. Trouver des mécènes

Sur internet, le mécénat peut se résumer à des pages au large public qui partagent les publications des autres.

Toute page avec un minimum de fans aura eu au moins une fois dans son existence un message comme suit : partagez svp, page fan besoin de like, j’ai vu que vous aviez plein de fans alors partagez ma page… souvent dans un dialecte kikoolol qui ne donne pas envie de finir de lire.

La visibilité ne se demande pas, elle se mérite. Alors comment attirer l’attention sans pour autant donner une mauvaise image ?

Participez. Plutôt que de demander de la visibilité de but en blanc, participer sur la page, réagissez aux publications, soyez intéressés, faites vous connaitre comme quelqu’un qui s’intéresse et non comme un chasseur de fans.

Ensuite, laissez faire. Si vous avez du talent et une bonne attitude, vos fans se chargeront de parler de vous et de vous faire de la bonne publicité. Tôt ou tard, votre travail attirera l’oeil d’un gros compte et celui-ci vous mettra en avant. C’est ce que je fais avec la page facebook de Manga Ink par exemple. En suivant des artistes, j’en découvre de nouveaux et je n’hésite pas à les mettre en avant quand je sens qu’ils méritent d’avoir plus de visibilité.

Alors, oui, c’est tout à fait « à la tête du client » mais je dirais plutôt à la « bonne » tête du client.

Quelqu’un d’excellent qui n’a pas une bonne attitude ne me donnera pas envie de l’aider. Restez humble et ne cherchez pas à profiter de la notoriété des autres. Ça se sent et ça rebute, croyez moi.

15. Trouver des clients

Démarchez vos fans.

Recherchez ce dont pourraient avoir besoin les entreprises et particuliers avec qui vous souhaitez travailler. Préparez des sketchs, des travaux. Montrez que vous avez réfléchi et que vous avez vraiment envie de travailler pour/avec eux.

Préparez des cartes postales ou des idées cadeaux pour les événement de l’année : Noël, St Valentin etc… Trouvez de quoi votre public a besoin et donnez le lui.

Pratiquez des promotions ou alignez vos tarifs à ceux des autres artistes que vous considérez à votre « niveau ».

Conclusion

Un dernier conseil en guise de conclusion : observez les pages qui marchent et qui suscitent beaucoup de réactions, trouvez ce que font les personnes derrières pour faire vivre ces pages et faites la même chose pour vous.

Pour plus de conseils, suivez Manga Ink :

  

Et pour le plaisir, suivez moi :)

smiileavaEt enfin, pour vous aider ici et maintenant, je vous incite à publier à la suite de ce message un lien vers vos pages ET à visiter les liens des autres. ;)

Voilà, maintenant, vous êtes parés pour devenir une star sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *